Fendt, un concept de tracteur à trois essieux

"Avec l’augmentation des tailles d’exploitation, les agriculteurs font évoluer leur parc de tracteurs vers des modèles de plus en plus puissants. Mais les constructions classiques des tracteurs connaissant leurs limites pour faire passer toute la puissance au sol. La parade passe par des tracteurs articulés lourds et imposants ou par des tracteurs à chenilles. Aussi, les premiers rencontrent des problèmes d’homologation routière, d’une part à cause du gabarit, d’autre part à cause du PTAC de ces engins largement supérieur au PTAC maximal autorisé en France pour un véhicule deux essieux (19 tonnes). Les seconds rencontrent des problèmes de ripage important dès que l’on tourne. Avec son Trisix Vario, Fendt propose une autre solution. Ce tracteur se compose de trois essieux moteurs à roues égales, dont un central fixe et deux directeurs. Conçu pour rouler jusqu’à 65 km/h, ce véhicule s’appuie sur une nouvelle conception de suspension, sur les trois paires de demi-essieux, garantissant un contact permanent des six roues avec le sol et une traction optimisée. Animé par un moteur Man de 540 ch répondant aux normes antipollution Euro IIIB et alimenté par un réservoir de 1 360 litres, ce concept adopte deux transmissions à variation continue ML260, celle équipant les Vario 900, l’une pour l’essieu arrière, l’autre pour les deux essieux avant. D’une longueur totale de 7,61 m avec ses deux relevages pour un poids à vide de 19 tonnes, ce tracteur ne mesure que 2,75 m de largeur avec des pneumatiques de dimension 650/65 R 38, ce qui, en montes plus étroites, le rend compatible avec la largeur d’homologation maximale autorisée pour un tracteur agricole (2,55 m). De plus, le passage à trois essieux le fait rentrer dans la catégorie des véhicules à PTAC de 26 tonnes maxi. Comparé à un tracteur à chenilles, il n’en connaît pas les problèmes de ripage, puisque les essieux avant et arrière directeurs ne procurent pas plus d’usure des pneumatiques qu’un tracteur classique. Le constructeur allemand envisage l’équipement d’un télégonflage sur les six roues pour augmenter davantage la surface de contact avec le sol. Par ailleurs, l’arrière du véhicule laisse place à une plate-forme, où peuvent être empilées des plaques de lestage. Mais le tractoriste bavarois prévoit également la possibilité d’y atteler des outils traînés, avec un système d’accrochage en col-de-cygne. En cabine, le conducteur retrouve deux écrans connectés à des caméras placées à l’avant et à l’arrière pour faciliter l’attelage. Ce tracteur n’est bien sûr qu’un concept : le tractoriste allemand compile et synthétise les réactions des visiteurs recueillies sur le salon Agritechnica en attendant de poursuivre le projet. L.V."

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Usine

Saint-Dizier ferme pour de bon

Essai Quad

Le quad Goes Cobalt Max joint l'utile à l'agréable

Tracteur

Vidéo : valorisation du Case IH Quadtrac 450 au terrassement

Transport

La remorque Fliegl embarque du gros volume

Récolte

Une gamme de cueilleurs à maïs MacDon

Parts de marché 2019

Les immatriculations des pulvérisateurs automoteurs

DLG Powermix

Au coeur du banc d'essais tracteurs en Allemagne

Terminal Isobus

Le Cemis 700 prend la relève chez Claas

Miniatures

Britains commercialise un tracteur anniversaire