Commerce internationalLe Made in Italy en perte de vitesse

Le Made in Italy en perte de vitesse

Les agriculteurs français apprécient les matériels agricoles fabriquées en Italie.

La France représente pour les industriels italiens le premier client à l’international devant l’Allemagne et les États-Unis. Les grands constructeurs tels que New Holland, Same, les groupes Agco, Argo ou Arbos ou encore les constructeurs tels que Maschio Gaspardo ou Bargam exportent des tracteurs, des moissonneuses-batteuses, des matériels de travail du sol, des pulvérisateurs mais aussi des équipements spécialisés en vignes, vergers et maraichage. La balance commerciale est encore nettement déséquilibrée à l’avantage de l’Italie. Mais, depuis quelques années l’écart tend à se resserrer. Alors qu’en 2013, la France importait 631 M€ de machines agricoles depuis l’Italie et en exportait pour 132 M€. En 2017, les acquisitions se sont réduites à 565 M€ et les ventes se sont montées à 171 M€ soit 30 % de mieux.  

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Enquête Cema

Retour à la case départ

Landini et McCormick

Un nouveau siège pour Argo en Allemagne

Usine

Saint-Dizier ferme pour de bon

Moteurs

Deutz en sous régime

Pneumatiques agricoles

Alliance affirme sa stratégie premium

Parts de marché 2019

Les immatriculations de semoirs traînés

Parts de marché 2019

Les immatriculations des pulvérisateurs automoteurs

Parts de marché 2019

Les immatriculations des déchaumeurs à disques indépendants traînés

Parts de marché 2019

Pulvérisateurs traînés : un challenger monte sur le podium