Travaux viticolesLa demande des chantiers réalisés par les ETA impactée par le gel

La demande des chantiers réalisés par les ETA impactée par le gel
(©D.L.)

Les gelées intenses de ce printemps ont provoqué des dégâts importants dans plusieurs vignobles. Après une année 2020 difficile en raison du Covid, les entrepreneurs de travaux viticoles savent que la trésorerie de leurs clients sera impactée et que les commandes de travaux risquent de diminuer.

L’épisode de fortes gelées enregistré début avril est un des plus intenses que le monde viticole ait connu depuis plusieurs décennies. Une grande partie du vignoble français a été touchée, à l’exception des secteurs plus tardifs, comme en Alsace ou en Champagne, et des zones proches de la bordure maritime. Pour les entrepreneurs de travaux viticoles, les conséquences ont déjà commencé à se faire sentir avec des annulations de travaux ou des baisses de commandes.

Charges difficiles à réduire

Dans l’Anjou par exemple, ce sont en moyenne entre 20 et 50 % des vignes qui sont touchées, avec parfois des chiffres beaucoup plus élevés sur les parcelles les plus exposées. Bertrand Gabard, entrepreneur à Concourson-sur-Layon, s’attend à une baisse de son activité cette année.

Si l’entrepreneur sait déjà que son chiffre d’affaires sera amputé cette année, il reconnaît aussi qu’il aura du mal à réduire ses charges.

Coup au moral

Sur le secteur de Guy Boué, entrepreneur dans le Gers, les producteurs estiment avoir perdu la moitié de leur récolte, avec parfois des dégâts avoisinant les trois quarts du potentiel.

Même constat dans le Midi où seuls les secteurs côtiers ont été épargnés.

Si les producteurs peuvent encore vivre sur leur stock, le cap le plus difficile est attendu en début d'année prochaine, au moment de commercialiser la nouvelle récolte. Les prix de vente et les rendements de la prochaine vendange seront donc décisifs pour l’avenir.

Réagir à cet article

Les dernières annonces de matériel agricole d'occasion

Sur le même sujet

Débroussaillage
Autochargeuse

Fendt : Une autochargeuse Tigo VR dotée de l'Isobus TIM

Suivi de tâches

Aptimiz : L’Aptitrack mesure le temps de travail

Semis

Alpego : Une trémie additionnelle équipée Isobus

Manutention
Devès

Des portes-caissons bien commandés

Bois de chauffage

Un combiné Rabaud pour débuter le débit de bois

Bâtiment d'élevage
Pailleuses

Le Teagle Telehawk ne craindra pas le foin