Contenu réservé aux abonnés

Irrigation"La superposition des données facilite la prise de décision en irrigation"

L’agriculteur aimerait pouvoir moduler le débit de chaque buse de ses rampes et pivots d’irrigation.
L’agriculteur aimerait pouvoir moduler le débit de chaque buse de ses rampes et pivots d’irrigation.

Christophe Gudin est céréalier dans l’Allier. Il irrigue ses parcelles mais se questionne à propos des quantités d’eau à apporter afin d’en limiter l’usage. Dans ses terres hétérogènes, il recroise un maximum d’informations afin de prendre les bonnes décisions au moment opportun.

« Je produis des cartes de rendement depuis 1998, expose Christophe Gudin, céréalier sur la commune de La Ferté-Hauterive, dans l’Allier. Celles-ci sont intéressantes mais difficilement exploitables pour piloter l’irrigation. Elles donnent un aperçu des rendements de l’année N-1, lesquels ne reflètent pas forcément les besoins de la culture pendant la saison en cours. Imaginez que les densités de semis soient différentes sur une même zone d’une année sur l’autre, les besoins en intrants et en eau changent ainsi beaucoup. De plus, cette pratique nécessiterait d’implanter la même culture tous les ans. Avec des rotations sur 3, 4 voire 6 ans, un grand nombre de paramètres peuvent évoluer entre le rendement de la récolte précédente, sa capacité à absorber les éléments nutritifs du sol et les besoins en eau de la culture en cours. »

739

Vous avez lu 18 % de l'article

Vous devez vous abonner pour lire cet article en entier.

Ou

Profitez de Matériel Agricole en intégralité et gratuitement pendant 1 mois ! 

*Offre sans engagement

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Dossier - Récolte

Le fauchage andainnage permet une maturité plus homogène

Etude de cas

Une autochargeuse Schuitemaker pour trois activités

Dossier - Récolte

Le fauchage-andainage revient au goût du jour à la SARL C.A.B.C.

Récolte

La Ropa Panther monte en altitude

Binage

"Je réduis mes intrants grâce à ma bineuse guidée"

Techno

Une pompe à pistons membranes, c'est quoi ?

Binage

« Notre ETA bine aujourd’hui 600 ha par an »

Pulvérisation