Essai tracteurDeutz-Fahr Agrotron 6165.4 RCshif : Le point technique

Les trois modèles d’Agrotron série 6.4, motorisés par un quatre-cylindres, se positionnent entre les tracteurs à petit châssis et les versions à six cylindres de la série 6.
Les trois modèles d’Agrotron série 6.4, motorisés par un quatre-cylindres, se positionnent entre les tracteurs à petit châssis et les versions à six cylindres de la série 6. (©H.E.)

3 modèles d’Agrotron série 6.4

Un quatre-cylindres maison

L’Agrotron 6165.4 RCshift reçoit un bloc à quatre cylindres Deutz AG de 4,1 L turbocompressé développant 164 ch (ECE R120) de puissance maximale et 171 ch avec surpuissance. Pour répondre à la dernière norme antiémission Stage V, il s’équipe d’une vanne EGR, d’un catalyseur SCR et d’un filtre à particules passif. La régénération de ce dernier s’opère chez le concessionnaire lors de l’entretien, dont l’intervalle est de 500 heures. L’ouverture du capot monobloc donne accès aux organes du moteur, dont le filtre à air prend place à hauteur d’homme, devant le bloc de refroidissement. Ce dernier se compose d’une succession de cinq radiateurs : moteur, huile de transmission, intercooler, climatisation et, tout à l’avant, le radiateur de refroidissement du GNR. Le constructeur facilite l’accès à ce bloc par une ouverture en portefeuille des radiateurs, assistée par des vérins à gaz. Le filtre à carburant, le bouchon de remplissage de l’huile moteur et sa jauge intégrée se tiennent sur le flanc gauche du moteur. Les filtres à huile, dont l’accès nécessite le démontage d'un panneau latéral à l’aide d’une clé de 13, se situent de l’autre côté. Le réservoir de carburant affiche une contenance de 225 L contre 28 L pour celui d’AdBlue.

L’ouverture en portefeuille du bloc de refroidissement, assistée par vérins à gaz, offre un accès rapide à son entretien.
Le renouvellement des cartouches de filtration de l’huile moteur nécessite le démontage d'un panneau latéral.

 

On a aimé

- L’ouverture en portefeuille du bloc de refroidissement assistée par des vérins.

- L’accès rapide et simple à la batterie et au filtre à air.

On a moins aimé

- L’accès aux filtres à huile requérant le démontage d'un panneau latéral à l’aide d’une clé.

- La position du filtre à air pénalisant le flux d’air vers les radiateurs.

Une visibilité panoramique

1 Le tableau de bord et l’inverseur suivent le réglage de la colonne de direction.

2 Le toit ouvrant vitré fait partie de l’équipement standard.

3 Le joystick regroupe la gestion de la transmission, du relevage et de deux distributeurs.

4 La cabine bénéficie d’une structure à six montants.

5 Les commandes des phares de travail et du gyrophare sont regroupées dans le montant.

6 Les commandes de la climatisation s'intègrent dans le plafonnier.

La console de droite, sobre et sans fioriture, regroupe les commandes hydrauliques, le relevage et la prise de force.
Le tableau de bord se dote de pictogrammes clairs et d’un écran nommé « Info Center Pro » au centre affichant principalement les informations de la transmission.

Une transmission robotisée intelligente

La transmission du Deutz-Fahr Agrotron RCshift, fournie par le spécialiste allemand ZF, offre 30 vitesses en marche avant et 15 en marche arrière. Elle se décompose en cinq gammes à passage robotisé, numérotées de 1 à 5, et en six vitesses powershift, de A à F. En cabine, elle offre quatre modes de conduite : manuel, semi-auto, full-auto champ et full-auto route. Le passage des powershift et des gammes se gère par des impulsions sur le joystick multifonction. Dans les deux derniers modes, sa gestion devient autonome à 100 %. Une molette orange, placée sur la console de droite, permet d’ajuster le régime moteur de passage des vitesses, entre « Eco » et « Power », excepté en mode manuel. Au joystick, un bouton mémorise une vitesse cible, réglable à tout moment à l’aide d’une molette. L’inversion du sens de marche se pilote au volant ou au joystick. Les informations de transmission sont regroupées au cœur du tableau de bord, sur l’écran « Info Center Pro ». Un levier, positionné derrière le siège, active les vitesses rampantes, montées de série, offrant 54 vitesses en marche avant et 27 en marche arrière. Le pont avant dispose d’une suspension dotée de trois niveaux de rigidité.  

Le joystick regroupe les boutons dédiés à la gestion de la transmission, comme le choix du mode de conduite, le passage des gammes et des vitesses, l’inverseur et la mémorisation d’une vitesse de croisière.
À l’image des vitesses, les gammes se montent manuellement par une impulsion sur le joystick avec un appui simultané de l’index sur le bouton « shift ».

On a aimé

- L’intelligence de la gestion électronique de la transmission.

- La souplesse du passage des gammes robotisées et des vitesses powershift.

On a moins aimé

- Le levier des vitesses rampantes positionné derrière le siège.

- L'unique vitesse cible du régulateur mémorisable.

6 distributeurs, dont 2 électriques

L’Agrotron 6165.4 s’équipe d’une pompe hydraulique à signal de charge débitant 120 L/min. Celle-ci alimente en standard quatre distributeurs arrière à commande mécanique. Notre modèle d’essai bénéficie d’un pack regroupant le relevage avant et les deux distributeurs électrohydrauliques qui lui sont dédiés. Ceux-ci se pilotent depuis le joystick multifonction, tandis que les quatre distributeurs arrière sont contrôlés par les leviers mécaniques disposés sur la console latérale. Chez Deutz-Fahr, les commandes de couleur bleue représentent les fonctions hydrauliques. Néanmoins, chaque distributeur mécanique bénéficie de son propre code couleur en cabine, répété à l’arrière au niveau des connexions push-pull. En option, l’Agrotron s’équipe du Power Beyond. Le relevage de catégorie III, à commande électronique, supporte une charge maximale annoncée à 9,7 t grâce à deux vérins externes. Deux chandelles réglables et des stabilisateurs semi-automatiques équipent le 6165.4. La prise de force compte quatre régimes, le passage de l’un à l’autre étant mécanique. L’activation est de type électrohydraulique.

Quatre molettes accessibles depuis le poste de conduite autorisent le réglage du débit hydraulique des distributeurs arrière.
Un appui de trois secondes sur les deux boutons des commandes extérieures du relevage déverrouille celui-ci, évitant ainsi au conducteur de remonter en cabine pour le faire.
Le contrôle du niveau d’huile hydraulique et de la transmission se fait aisément à l’arrière du tracteur.

On a aimé

- Les quatre distributeurs mécaniques à l’arrière et les deux électriques, dont un pour le relevage avant.

- Les quatre régimes de prise de force en standard.

On a moins aimé

- L'absence de levier de décompression au niveau des connexions push-pull.

- L'absence de distributeurs électrohydrauliques à l’arrière.

 

A lire aussi :

Deutz-Fahr Agrotron 6165.4 RCshift : « What else ? »

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Exercice 2019 

Résultat net en hausse pour SDF

Miniatures

Le Kirovets K-700A transformé en chargeuse

Essai tracteur

Deutz-Fahr Agrotron 6165.4 RCshift : « What else ? »

Essai capteur

Connaître la qualité de la récolte avec le capteur NIR de Claas

Essai utilitaire

Le Ford Ranger Raptor, un utilitaire hors-norme

Recherches sur le Covid-19

La Fondation Same donne 800 000 €

Essai équipements élevage

Brosse Delaval SCB, une grande sœur très appréciée

Comparatif Tracteur

New Holland T6.180, le match : les mesures

Comparatif tracteur

New Holland T6.180, le match : passage au banc d'essai