Contenu réservé aux abonnés

Essai presse enrubanneuseLa Pöttinger Impress VC 155 Pro s'occupe (presque) de tout

Le combiné presse-enrubanneuse Impress 155 VC Pro confectionne des balles allant de 0,80 à 1,55 m de diamètre grâce à sa chambre variable à trois courroies sans fin.
Le combiné presse-enrubanneuse Impress 155 VC Pro confectionne des balles allant de 0,80 à 1,55 m de diamètre grâce à sa chambre variable à trois courroies sans fin. (©H.E.)

Présentée lors du salon Agritechnica en 2017, la presse à balles rondes Impress de Pöttinger attire les convoitises par l’originalité de son ameneur rotatif, tournant dans le sens inverse de la marche, mais pas seulement. Le constructeur autrichien automatise presque toutes les opérations de sa machine. Pour vous dévoiler tous ses secrets, nous avons pris les commandes de l’Impress en version combinée presse-enrubanneuse lors de la récolte d’une seconde coupe d’herbe dans la Bresse jurassienne au début du mois de juin.

Un ameneur rotatif inversé, vous dites ? Oui, vous avez bien lu ! En réalité, sur l’Impress de Pöttinger, le rotor tourne dans le même sens que le pick-up, soit à l'inverse du sens de marche, et guide le flux de fourrage par le haut et non par le bas, contrairement à la plupart de ses concurrents. Pour y parvenir, le constructeur a abaissé l’ameneur afin de générer, selon lui, une alimentation continue et linéaire entre le ramasseur et l’entrée de la récolte dans la chambre. Pour mieux nous rendre compte du fonctionnement de cette presse à balles rondes, la filiale française de Pöttinger nous a donné rendez-vous début juin à la concession Coste, sur sa base de Poligny, dans le Jura. À notre arrivée, la machine trône dans la cour attelée à un Case IH Puma 185 CVX. Ce tracteur, légèrement surdimensionné, était le seul disponible à la concession à ce moment-là. Quoique le Puma, lorsque nous avons poussé son manche à 20 km/h, tirait la langue. Je n’en dis pas plus, nous aurons l’occasion d’en reparler un peu plus tard lors de l’essai au champ. Avant de prendre la route et de se rendre dans la parcelle, à une trentaine de kilomètres, dans la Bresse jurassienne, laissez-moi vous faire les présentations. L’Impress 155 VC Pro, en version Combi, repose sur un double essieu balancier, monté en standard. Elle embarque une chambre variable à trois courroies sans fin, capable de confectionner des balles de 0,80 à 1,55 m de diamètre, derrière laquelle prend place l’enrubanneuse à deux étireurs. Une plateforme assure le transfert de la balle liée sur la table pour y recevoir les couches de film plastique (voir « Le point technique » )

Pour ce chantier, nous avons réglé le diamètre des balles à 1,3 m avec la densité maximale sur les trois zones proposées.
Au travail le chauffeur se concentre sur le terminal couleur qui apporte toutes les informations, dont l’état de fonctionnement de l’Impress.
1289

Vous avez lu 25% de l'article

Vous devez vous abonner pour lire cet article en entier.

Ou testez gratuitement l'offre numérique complète du site Matériel Agricole pendant 2 mois*

*Offre sans engagement

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Six-cylindres de plus de 8 L

Le trio de tête se détache

Parution

1,023 kg d’essais tracteur

Six-cylindres jusqu'à 8 L

Couple constant : presque 600 tr/min pour Deutz AG

Travail du sol

Pöttinger : un Terria pour chaque utilisation

Essai presse enrubanneuse

Combi Pöttinger Impress VC 155 Pro : le point technique

Quatre-cylindres de plus de 4 L

Deux blocs Agco Power sur le podium

Exercice 2019-2020

La Covid a épargné Pöttinger

Résultat 2019/2020

Pöttinger pas trop affecté

Essai équipements élevage

Brosse Delaval SCB, une grande sœur très appréciée