ConjonctureDes tracteurs trop chers

Des tracteurs trop chers

Les distributeurs de machines agricoles s'inquiètent que la continuelle augmentation des prix des tracteurs finissent par ne plus être comprise par leur clientèle. Alors que, selon les statistiques de l'Insee, les prix à la consommation ont enduré une inflation de 1,9 % sur les 10 premiers mois de 2018, les tracteurs ont bondi de 4,5 % et les machines agricoles ont progressé de 2,9 %. Le Sedima, leur syndicat, trouve cette hausse d'autant plus incompréhensible qu'aucune évolution de norme de moteur n'a été enregistrée durant la période. Les concessionnaires craignent que leur montant dépasse sous peu la limite d'acceptabilité des agriculteurs. Si les constructeurs avancent comme éléments d'explication la sophistication croissante de leurs engins ou leur conformité avec les normes environnementale, ils évoquent également des surcoûts de fabrication liés, ces derniers temps, à des difficultés conjoncturelles d'approvisionnement en composants. En tout cas, ils se félicitent que leurs prix restent acceptés par le marché.   

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Parts de marché 2019

Les immatriculations de semoirs traînés

Tracteur

Vidéo : valorisation du Case IH Quadtrac 450 au terrassement

Transport

La remorque Fliegl embarque du gros volume

Récolte

Une gamme de cueilleurs à maïs MacDon

Parts de marché 2019

Les immatriculations des pulvérisateurs automoteurs

DLG Powermix

Au coeur du banc d'essais tracteurs en Allemagne

Terminal Isobus

Le Cemis 700 prend la relève chez Claas

Miniatures

Britains commercialise un tracteur anniversaire

Élevage

Une désileuse Robert sans turbine