Immatriculations de 2018La pire année

La pire année
Le traditionnel sursaut des immatriculations se produisant tous les ans au mois de décembre n'a pas été suffisant pour permettre au volume de 2018 de dépasser celui de 2017. En tout 24 722 tracteurs ont été immatriculés soit 9,45 % de moins. Dans la répartition, ce sont les modèles spécialisés qui affichent la pire contre-performance avec 2 939 unités enregistrées contre 4 504 l'année précédente. Ces faibles volumes s'expliquent pour une partie par des marchés restés difficiles, pour une autre par la forte anticipation d'immatriculations de décembre 2017. A l'époque un fort volume de modèles non conforme au règlement européen 167/2013 (Mother Regulation) avaient été immatriculés en toute urgence avant la date butoir du 31 décembre. janvier à décembre 2018 : 24 722 tracteurs (-9,45 %)   imatescumul.jpg   janvier à décembre 2018 : 21 123 tracteurs standards (-6,05 %)   immatesstd.jpg   janvier à décembre 2018 : 2939 tracteurs vignes et vergers (-27,5 %)   immatesvv.jpg

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Parts de marché 2019

Les immatriculations de semoirs traînés

Tracteur

Vidéo : valorisation du Case IH Quadtrac 450 au terrassement

Transport

La remorque Fliegl embarque du gros volume

Récolte

Une gamme de cueilleurs à maïs MacDon

Parts de marché 2019

Les immatriculations des pulvérisateurs automoteurs

DLG Powermix

Au coeur du banc d'essais tracteurs en Allemagne

Terminal Isobus

Le Cemis 700 prend la relève chez Claas

Miniatures

Britains commercialise un tracteur anniversaire

Élevage

Une désileuse Robert sans turbine