Moissonneuse-batteuse Les détails techniques de la John Deere X9 enfin dévoilés

La nouvelle série de moissonneuses-batteuses X9 sera déclinée selon 2 modèles (X9 1000 et X9 1100) dont la puissance maximale atteint 700 ch.
La nouvelle série de moissonneuses-batteuses X9 sera déclinée selon 2 modèles (X9 1000 et X9 1100) dont la puissance maximale atteint 700 ch.

John Deere en dit un peu plus sur la moissonneuse-batteuse X9 présentée en avant-première lors du salon Agritechnica 2019 il y a sept mois. Si la marque au cerf avait su garder le suspense, en ne révélant aucune information sur la motorisation, ni même la capacité de trémie, elle en dévoile plus aujourd’hui sur les caractéristiques techniques de cette nouvelle gamme de machine à haute performance.

La moissonneuse-batteuse non conventionnelle John Deere X9 à double rotors se décline en deux modèles : X9 1000 et X9 1100. Mais ne vous y trompez pas, ces dénominations n’ont rien à voir avec la puissance de leur moteur. Il s’agit en fait de leur débit de chantier annoncé : jusqu’à 100 t/h de blé récolté tout en maintenant les pertes inférieures à 1 %. Côté motorisation, la nouvelle X9 se dote du tout nouveau six-cylindres 13,6 L John Deere PowerTech PWS développant, avec surpuissance, 639 ch sur la X9 1000 et 700 ch sur la X9 1100. Le boost activé lors de la vidange s’élève à 53 ch. La capacité de trémie différencie également ces deux machines puisque la première embarque jusqu’à 14 800 L de récolte et la deuxième 16 200 L. Le débit de vidange impressionne lui aussi puisqu’il atteint 186 L/s sur la X9 1100. Pour se déplacer, la nouvelle transmission ProDrive XL autorise une allure maximale de 40 km/h dans les pays où la législation l’autorise au régime économique de 1 700 tr/min. Grâce à sa conception à double pompe hydrostatique, elle affiche un couple supérieur de 30 % à l’actuelle ProDrive. La X9 repose sur des roues ou des chenilles, avec une largeur hors-tout au transport ne dépassant pas 3,5 m.

Avec 186 L/s de débit de vidange, la trémie de la X9 1100, de 16 200 L, se décharge en 1 minute et 30 secondes.

La X9 repose sur des roues ou des chenilles, avec une largeur hors-tout au transport ne dépassant pas 3,5 m.

Le tout nouveau six-cylindres John Deere PowerTech PWS, de 13,6 L, développe, avec surpuissance, 639 ch sur la X9 1000 et 700 ch sur la X9 1100.

Deux rotors, de 3,51 m de long

La moissonneuse-batteuse X9 est alimentée par une nouvelle barre de coupe à tapis de type Draper, de 10,7 à 13,7 m de large. Baptisée HDX (Hinged Draper eXtended), celle-ci possède un tablier articulé à l’aide de vérins hydraulique pour suivre le relief du sol, à + ou – 10 degrés de chaque côté. Elle possède le plus large tapis du marché, selon John Deere, soit 1,2 m. Elle s’attelle sur un convoyeur doté d’un réglage hydraulique du piquage et du talonnage. L’arbre inférieur du convoyeur est mobile afin d’absorber les fluctuations de volume de récolte, de limiter les bourrages et régulariser le flux. Derrière, un tambour d’alimentation à huit pales disposées en chevrons répartit uniformément la récolte dans les deux rotors. Ceux-ci, baptisés XDS (X-Series Dual Separator), mesurent 3,51 m de long et 60 cm de diamètre. Ils sont divisés en 3 parties – alimentation, battage puis séparation - comme sur la série S. Ils tournent dans le sens inverse afin de diviser le tapis de récolte, sans changement de direction, pour minimiser la consommation de puissance et préserver la paille, selon John Deere. La récolte fait 9,5 tours dans chaque rotor dont la surface de battage, de 4 m², équivaut à 2,5 tours. La conception excentrique du carter de rotor assure un effet de compression et d’aération de la récolte. La surface de séparation du rotor s’élève, quant à elle, à 22,5 m². Un tambour de décharge extrait ensuite la récolte. Il est doté d’une corbeille pour parfaire la séparation.

La moissonneuse-batteuse X9 est alimentée par une nouvelle barre de coupe à tapis de type Draper, jusqu’à 13,7 m de large.

Les deux rotors mesurent 3,51 m de long et 60 cm de diamètre.

7 m² de surface de nettoyage

Les grains tombent sur la table de préparation puis une grille à ôtons inclinée faisant office de grille de pré-nettoyage. Le caisson de nettoyage Dyna-Flo XL, d’une surface de 7 m², soit 36 % de plus que l’actuelle série S, est alimenté par un flux d’air insufflé par 4 ventilateurs. Il intègre le système Active Terrain Adjustement qui ajuste ses réglages selon la pente longitudinale. Le circuit de retour à ôtons actif est constitué d’un élévateur à palettes en caoutchouc lisse alimentant un batteur spécifique. Dans ce circuit, comme dans celui de grain propre, le système Combine Advisor, aidé de caméras placées dans les élévateurs, mesure la qualité de la récolte et ajuste les réglages via le système ICA2. La machine est également livrée avec les capteurs ActiveYield calibrant en continue le capteur de rendement. La vis de vidange, de grand diamètre, fonctionne à faible régime afin de limiter la casse de grains. Elle possède un déflecteur orientable facilitant le remplissage des remorques. Le fond de trémie intègre également des volets d’obturation permettant la vidange complète de la goulotte sans décharger totalement la trémie. Le broyeur de paille s’arme de 124 couteaux et adopte le réglage à distance des contre-couteaux. Il autorise le passage du mode broyage à celui d’andainage de la paille depuis la cabine. Des palettes sur l’éparpilleur répartissent mieux la paille, jusqu’à 15 m de large.

Le caisson de nettoyage Dyna-Flow XL, d’une surface de 7 m², soit 36 % de plus que l’actuelle série S, intègre une pré-grille à ôtons inclinée.

Siège massant en cabine

Le nouveau poste de conduite se rapproche des tracteurs de dernière génération. Le siège conducteur possède le chauffage et la ventilation, ainsi qu’une originale fonction de massage.  Il s’oriente de 16 degrés de chaque côté. Il intègre la suspension ActiveSeat et l’accoudoir CommandArm. La cabine est déclinée selon trois niveaux de finition : Select, Premium et Ultimate. Elle reçoit un pack d’éclairage à Led sur 360 degrés. Le dispositif de télémétrie JDLink est disponible gratuitement sur cette X9 pendant deux ans. Il est connecté au centre de support John Deere Connected Support afin d’assurer au client une totale sérénité lors de la récolte. En cas de panne, le constructeur promet même une machine de dépannage 24h/24 et 7j/7.

La cabine reçoit, selon les finitions, un siège conducteur chauffé, ventilé et massant.

14 h d’autonomie en carburant

John Deere dédie cette machine aux récoltes humides et à fort rendement que l’on rencontre notamment en Europe. Il annonce avoir longuement travaillé sur la performance et l’efficacité lors de la récolte de cette nouvelle X9. Ainsi, certains composants et organes de transmission ont été développés afin de limiter la consommation d’énergie. Au final, le constructeur promet une réduction de 120 ch de la puissance de récolte nécessaire. A l’instar de l’ensileuse de la série 9000, le robuste système d’entraînement par courroie HarvestMotion délivre 30 % de couple en plus tout en limitant de 20 % la consommation du moteur, ainsi que son régime. En phase de récolte, John Deere annonce ainsi que la X9 s’avère capable de moissonner pendant 14 h sans devoir être ravitaillée en carburant, grâce à un réservoir de 1 250 L. Ce dernier peut être ravitaillé en 2 minutes et 30 secondes grâce au nouveau dispositif Fast Fuel System autorisant un débit de remplissage de 550 L/min. Le constructeur est si confiant des performances de cette machine qu’il lance le X-Series Challenge, où 25 000 € seront offerts à celui qui peut battre la X9 dans le champ, après s’être inscrits sur le site internet John Deere. Les prises des commandes de la nouvelle X9 par les concessionnaires débuteront lors de cet été 2020.

 

Caractéristiques techniques de la X9

Modèle X9 1000 X9 1100
Barre de coupe à tapis Draper HDX, de 10,7 à 13,7 m ou HDR de 10,7 à 15,2 m
Système de battage et séparation 2 rotors de 3,51 de long et 60 cm de diamètre
Capacité de trémie (L) 14 800 16 200
Débit de vidange (L/s) 159 186
Moteur John Deere PowerTech PWS, 6 cyl., 13,6 L
Puissance maximale (ch) 639 700
- dont surpuissance (ch) 53

 

 

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Pièces d'usure

Industriehof lance une gamme haute résistance

Récolte des fourrages

La Pöttinger HIT 16.18 T fane large

Miniatures

ROS, les miniatures de juin

Magazine

Matériel Agricole n°267, il "arrive"

Publi-rédactionnel

Linux, Nokia puis Valtra… la Finlande a encore de l’avance sur les technologies

Clôture électrique

Les électrificateurs Patura gagnent en performance

Semis et travail du sol

Horsch reconstruit son réseau belge

Tracteur

John Deere 6M : la variation continue sur l'accoudoir

Transport

Une benne TP Krampe plus résistante