RobotisationUn robot de semis chez Horsch ?

Philipp Horsch a publié sur Twitter une vidéo d'un prototype de robot, vraisemblablement destiné au semis.
Philipp Horsch a publié sur Twitter une vidéo d'un prototype de robot, vraisemblablement destiné au semis. (©Horsch)

Philipp Horsch a publié sur Twitter une courte vidéo dans laquelle figure un robot semi-chenillé aux couleurs de la marque.

La publication de Philipp Horsch sur Twitter porte la mention "Sie fährt...", que l'on pourrait traduire par "Cela avance...". Et pour cause, sur la vidéo accompagnant cette courte description, un automoteur se déplace lentement :

Lien vers la vidéo sur Twitter

D'après les informations distillées dans les commentaires par Philipp Horsch lui-même, l'engin dispose d'une transmission hydrostatique, mais une variation continue serait actuellement à l'étude. La bande son laisse imaginer qu'un moteur thermique anime ce prototype. On entend également le bruit caractéristique d'un circuit pneumatique, qui pourrait servir pour le freinage. Le robot repose sur un train de chenilles TerraTrac, issu du constructeur allemand Claas. Au centre, une couronne boulonnée, semblable à l'articulation des engins forestiers, laisse penser que l'automate est articulé en son centre, et que l'oscillation entre les parties avant et arrière est permise par cette même articulation. À l'arrière, la trémie semble destinée à recevoir des semences, ce qui laisse présager de l'utilité de ce prototype.

En réponse à un internaute préférant travailler au volant de son tracteur, Philipp Horsch rétorque en anglais : "La bonne nouvelle : l'autonomie nous permettra d'être encore plus autour de notre équipement sur le terrain, de vérifier, de regarder, de régler etc... au lieu de nous asseoir dans une cabine ennuyeuse. Ce sera beaucoup plus amusant !"

Du côté de la filiale française, pas d'autres informations à propos de ce prototype. Stéphane Proust, en charge du marketing au sein de la filiale hexagonale, envisage l'utilisation de tels automates : "Le nerf de la guerre, ce sera la logistique mise en place pour travailler avec ces robots. Il faudra les transporter jusque dans les parcelles, puisqu'ils ne pourront pas se déplacer seuls sur route. Il faudra aussi les approvisionner. Il ne s'agit pas simplement de robotique, mais de toutes les méthodes qui devront être mise en place."

Réagir à cet article

Les dernières annonces de matériel agricole d'occasion

Sur le même sujet

Semis

APV : 32 dents au mètre pour le sursemis

Dossier - Agriculture de conservation
Semis

Horsch : un semoir de 6 rangs attendu

Prise en main
Tracteur

Séries N5 et T5 : les tracteurs Valtra passent la cinquième

Pulvérisation

Artec : Un grand bol d’évolutions pour le F40 Evo

Equipement d'élevage

Ukal Elevage : Une clôture électrique sur mesure

Réseau John Deere

Décès de Jean Chesneau